Docndoc

Formation professionnelle entre médecins : et si vous tentiez la visioconférence ?

Temps de lecture : 2 minutes
Depuis l’avènement du télétravail généralisé pour un bon nombre d’entreprises, la visioconférence réinvente doucement mais sûrement nos modes de communication, mais également le domaine de la formation professionnelle.

Celle-ci est tout particulièrement efficace et regorge d’avantages, notamment celui de renforcer l’échange et la diffusion des savoirs entre professionnels de santé, et de permettre aux étudiants, et médecins éloignés géographiquement d’accéder à des formations de qualité et à l’expertise auprès de confrères spécialistes, ou de développer leurs compétences professionnelles.

Dans le cadre de la formation professionnelle, la visioconférence peut s’organiser de différentes manières.

1. De point à point, où le dispositif est centré sur l’apprenant, comme un enseignement classique ou une réunion de travail. Il est également possible de centrer la formation sur l’intervenant, lors de cours magistraux ou de conférences. La formation s’effectue de manière unidirectionnelle, de l’intervention vers les apprenants, avec possibilité de travaux distants.

2. En multipoints, avec certains apprenants présents, et d’autres distants. Cette formule s’applique particulièrement bien pour une réunion de travail ou d’expertise.

Mais attention : les possibilités d’interaction peuvent être limitées du fait de contraintes techniques :
  • multiplicité du nombre d’apprenants pouvant générer une baisse de motivation (trop de personnes connectées à la fois)
  • mauvaise connexion internet…

Les recommandations de la CNIL concernant vos données personnelles et professionnelles

L’usage de la visioconférence doit protéger la vie privée des individus et des professionnels de santé.

Quelques recommandations s’imposent :
  • Attention à bien connaitre les modalités d’usage des logiciels de visioconférence que vous utilisez. Attention à ne pas utiliser des applications susceptibles d’utiliser vos données pour d’autres finalités.
  • Attention à la prétendue gratuité des logiciels : gratuit ne signifie pas forcément sécurisé !
La CNIL recommande par ailleurs de consulter la politique de confidentialité et de protection des données de l’éditeur du logiciel, et de vérifier que celui ci a bien mis en place des mesures de sécurité.

Ne pas oublier :
  • de limiter les informations données
  • d’utiliser un pseudonyme
  • de quitter l’application et de désactiver micro et caméra en fin de session

Petit tour des différentes offres en matière de visioconférence

Et si vous êtes un adepte des outils pertinents et efficaces pour vous faciliter la vie, testez notre solution de remplacement digitalisée entre médecins !

No Comments

Add your comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.