Docndoc

L’internat aux Antilles-Guyane en pratique : une expérience formative et dépaysante

Temps de lecture : 8 minutes
Vous êtes interne, et vous avez prévu de découvrir les îles d’Outre-Mer dans le cadre d’un stage, d’un inter-CHU ou de votre internat ? Vous êtes au bon endroit !

Si vous hésitez encore sur le lieu où aller, et souhaitez connaître toutes les options possibles pour vos stages ou votre internat en Outre-Mer, découvrez ces informations sur le site du Bureau des Internes des Caraibes.

Si vous savez déjà quelle sera votre destination, vous ignorez peut-être encore où vous loger, comment vous déplacer, quelle formation professionnelle vous attend, ce que vous devez absolument emporter dans votre valise, ou encore les bons plans qui s’offrent à vous, notamment en ce qui concerne les prises en charge diverses et remboursements du CHU pendant votre stage.

Chez Docndoc, on a entrepris de rassembler toutes ces informations utiles pour vous permettre de préparer votre stage ou votre internat dans les hôpitaux des DROM-COM, riches d’un enseignement formateur que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Le plaisir est pour nous. 😎

Commencez par un voyage en toute sérénité

Sur quelles compagnies aériennes peut-on voyager pour aller aux Antilles ? Vous avez le choix parmi Air France, Air Antilles ou Air Caraïbes. Il existe des vols directs depuis Paris vers Fort-de-France (Martinique), Cayenne (Guyane) ou Pointe-à-Pitre (Guadeloupe).
💡 Le bon plan 💡 : L’hôpital prend en charge votre billet d’avion (tarif économique). C’est lui qui choisit la compagnie sur lequel vous voyagerez. Mais dans ce cas-là, les réservations de billets se font souvent à la dernière minute, donc ne paniquez pas si vous n’avez pas encore de billet une semaine avant !

En effet, le billet d’avion aller-retour depuis la métropole est financé par le CHU, avec 2 bagages en soute, et prise en charge de 300-310 € de frais supplémentaires, ou pour le fret maritime de la voiture. Chaque année, les CHU financent aussi un déménagement entre les îles.
✈ Le bon plan pour votre famille ou amis ✈ s’ils choisissent de voyager avec Air Caraïbes (moins cher), ils auront droit à un Ti’punch ou à un planteur pendant le voyage ; de quoi se mettre tout de suite dans le bain !

Trouver un logement pour son internat

La première option qui s’offre à vous est la colocation.
🧐 Pourquoi c’est bien ? De nombreux internes choisissent cette première option, souvent considérée comme plus économique et conviviale. En effet, les prix sont plus corrects, et vous pourrez avoir une chambre dans une villa (si, si !) avec piscine et grand jardin.

Quels sont les budgets habituels ?
  • 350-500 € / chambre (charges comprises) pour Cayenne et Kourou (Guyane)
  • 400-600 € / chambre, à St-Laurent-du-Maroni (Guyane)
  • 450 à 700 € / mois en Martinique et en Guadeloupe
Pour trouver un logement, vous pouvez passer par Facebook. Il existe de nombreux groupes d’internes avec des bons plans pour trouver un logement ou une colocation !

🔎 Zoom sur la Guyane

A Saint-Laurent-du-Maroni, les internes sont logés gracieusement dans une belle et grande villa, à 8 minutes à vélo du CHOG (Centre Hospitalier de l’Ouest Guyanais). Toutes les charges sont payées par l’hôpital (électricité, eau…).
A Cayenne, il n’y a pas d’internat mais une prime de 600 euros pour le logement. La plupart des internes est en colocation, vers Remire en bord de mer.
A Kourou, il y a 2 mois de prime au logement, ou bien un logement vous est proposé pour les deux premiers mois en appartement. Par la suite, vous devrez trouver une colocation. Nous vous conseillons ce site pour faciliter vos recherches !
Le Centre Hospitalier de Kourou loge aussi gratuitement les chefs dans une belle villa avec piscine…
En seconde option, vous pouvez également choisir de vivre seul(e).
Vivre seul est plus cher, et généralement, vous n’aurez pas de piscine dans votre résidence.

🧐 Pourquoi c’est bien ? 🧐 Les logements sont souvent plus centraux, et vous pourrez trouver de beaux petits appartements avec balcon ou terrasse. A vous de voir. 😉

Quel budget compter pour vivre seul ?
  • Comptez 500-800 € / mois, charges comprises, pour Cayenne & Kourou (Guyane)
  • Pour St-Laurent-du-Maroni, les prix oscillent entre 600 et 850 € par mois (Guyane)
  • Attention, à Saint-Laurent-du-Maroni, il y a une pénurie de logements, prenez-y vous à l’avance.
  • En Martinique (à Fort-de-France), vous pouvez compter entre 600 et 900 € pour un mois (charges comprises)
  • Idem pour la Guadeloupe
Vous avez aussi la possibilité de trouver des logements sur des sites internet comme Le Bon Coin, Airbnb, Antilles Location, ou bien si vous êtes déjà sur place, rapprochez-vous des agences immobilières locales.
💡 Bon à savoir 💡 : En l’absence d’internat, en Martinique et en Guadeloupe, vous avez droit à une indemnité de logement à hauteur de 700 € pour votre premier mois de loyer, de la part du CHU, sur présentation d’une quittance de loyer ou de votre bail. En Guyane, cette indemnité monte jusqu’à 800 €. Contactez les affaires médicales pour plus de précisions !

Où s'installer pendant son internat ?

Généralement, il convient de se loger près des hôpitaux dans lesquels on travaille, surtout si on travaille aux heures de pointe ! En Martinique notamment, à cause des embouteillages très fréquents, les internes ont tendance à se loger dans les alentours du CHU de Fort-de-France. Celui-ci ayant une position très centrale sur l’île, vous ne manquerez de rien ! Si, en revanche, vous voulez opter pour un coin plus calme et paisible, vous pouvez aller à Tartane ou aux Trois-Ilets.
Idem en Guadeloupe ; restez près du CH de Basse-Terre si vous faites votre internat là-bas ! Les embouteillages auront vite raison de vous sinon… En effet, en Guadeloupe il n’y a presque pas de transports en commun. Mieux vaut donc habiter près de l’hôpital.

En Guadeloupe, sachez que les coins les plus prisés sont vers le Gosier et Bas-du-Fort. Il est aussi possible de trouver des colocations vers Petit-Bourg.
🏥 Le saviez-vous ? 🏥 En Guyane, il existe 3 centres hospitaliers, à Cayenne, à Kourou et à Saint-Laurent-du-Maroni. Il est par ailleurs prévu pour 2025 la mise en place d’un CHU multisite unifié, qui regroupera les trois hôpitaux susmentionnés et 17 CDPS éparpillés sur le territoire guyanais.

Comment se déplacer sur l'île ?

En Martinique ou en Guadeloupe, ne comptez pas sur les réseaux de transport, quasi inexistants, ni même sur la ponctualité des bus ! Nous vous conseillons fortement de louer une voiture si vous avez envie de vadrouiller sur l’île pendant votre temps libre.

Rapprochez-vous des sociétés de location de voiture professionnelles (et elles uniquement) pour louer votre voiture, et établir un contrat de location qui vous couvre en cas de pépins. En effet, louer une voiture auprès de particuliers implique de tomber sur une voiture potentiellement abîmée ou en mauvais état. L’avantage de la location est que vous n’aurez pas à revendre votre voiture à la fin de votre stage ! Cette solution peut cependant paraître onéreuse si vous restez un long moment en stage.

Attention, si vous empruntez des routes secondaires ou moins fréquentées sur les îles lors de vos visites, à ne pas louer une petite voiture ! Vous n’aurez pas besoin d’un 4×4 pour vous déplacer, mais privilégiez une voiture moyenne avec une bonne suspension pour vous déplacer sans encombre.
En Guyane, si vous logez à Kourou, lors de vos trajets jusqu’à l’hôpital, vous n’avez pas besoin de voiture (sauf s’il pleut !). Cette ville à taille humaine vous permet de vous déplacer à vélo ou même à pieds. Si vous préférez opter pour une voiture, vous serez agréablement surpris de constater qu’il n’y a pas d’embouteillages ! Idem si vous habitez à Saint-Laurent-du-Maroni.

En revanche, il y a parfois des embouteillages à Cayenne, surtout le matin.

Le forfait téléphonique aux Antilles - Guyane

C’est bien simple : gardez votre forfait de métropole !

SFR, Orange, Bouygues… De nombreux forfaits incluent la Guyane et les Antilles. Dans ce cas, il n’y a aucune démarche à faire.

Nous vous conseillons tout de même de passer par Sosh : tout illimité pour 20 euros / mois !

Une formation comme vous n'en trouverez nulle part ailleurs

Aux Antilles-Guyane, vous trouverez un juste équilibre entre la qualité de la formation en cours et à l’hôpital, et votre qualité de vie. Que vous restiez 6 mois ou 3 ans, l’expérience sociale et humaine que vous expérimenterez vous accompagnera pour toujours.

Vous rencontrez des pathologies bien spécifiques, et vous aurez l’occasion de traiter des maladies à un stade souvent avancé (par exemple, des patients avec un VIH dernier stade), le tout dans des structures hospitalières à taille humaine, avec des équipes solidaires.

Rapprochez-vous des promotions d’internes précédentes pour avoir de véritables retours sur les conditions de stage, et savoir quel stage privilégier en fonction de vos envies !

Si vous êtes interne en médecine générale, ou spécialisé en infectiologie ou en dermatologie, vous serez surpris par tout ce que les Antilles-Guyane peuvent vous apprendre.

Les internes travaillent aussi avec divers organismes comme la Croix Rouge. En Guyane, vous pourrez par exemple effectuer des missions dans des dispensaires, mais pour ça il faut avoir le coeur bien accroché, et ne pas avoir peur de travailler la nuit avec pour seule compagnie une lampe torche.

Bon à savoir : les patients ont souvent une vision très spirituelle de la maladie, et se soignent majoritairement par les plantes. Il est essentiel de trouver la bonne approche pour pouvoir les soigner.

La valise idéale pour un stage en Outre-Mer

Voici le sujet qui fait plaisir ! Aux Antilles – Guyane, vous pourrez découvrir des lieux idylliques, avec une diversité incroyable au niveau de la flore et de la faune, ainsi qu’un panel culturel important.

Vous aurez l’occasion de vous adonner à de nombreuses activités qui feraient rêver n’importe qui.

🌞 Plages, cascades, rivières, randonnées, excursions en catamaran, surf, voile, activités nautiques diverses… 🏄 Il y en a pour tous les goûts ! 😍
🔎 Focus sur… la Guyane :
Profitez de vos quelques mois ou années aux Antilles Guyane pour explorer les lieux et les alentours. Pour vous donner une idée, voici une petite liste non exhaustive d’activités recommandées par une interne… à adapter selon vos goûts :

  • Le lac de petit Saut
  • Le marais de Kaw
  • Les îles du Salut
  • Le camp Canopée à Kourou
  • La plage d’Awala et la ponte des tortues Luth
  • Faire de l’ULM à Mana
  • La chute Voltaire et les inselbergs
  • Le fleuve Oyapock et le Brésil, aux portes de la Guyane
  • La descente du fleuve Maroni
  • Paramaribo, la capitale du Suriname
  • Les carbets (une hutte sans murs) par centaines
🧳 En plus de l’indispensable crème solaire et du chapeau (de paille!) pour protéger votre minois du soleil, n’oubliez pas vos chaussures de randonnée, mais aussi un appareil photo (ou une GoPro pour les plus aventureux !), des affaires pour faire du bâteau, ou encore des affaires pour faire du snorkeling ou de la plongée.

Et pourquoi pas un appareil photo étanche pour pouvoir photographier des tortues 🐢 ou documenter vos escapades auprès de votre famille et vos amis.
Petit conseil, cependant : les magasins, restaurants et autres locaux intérieurs sont souvent climatisés. Si vous êtes frileux, n’oubliez pas de prendre un pull pour éviter de tomber malade. Attention aussi si vous vous rendez sur les hauteurs, par exemple pour visiter le volcan de la Soufrière à Basse-Terre (Guadeloupe) 🌋 ou si vous entamez l’ascension de la Montagne Pelée en Martinique ⛰, vous risquez d’attraper froid avec le vent !
N’hésitez pas à demander aux promotions d’internes précédentes des conseils sur les activités phares du lieu de votre internat !

A retenir

La vie en DROM-COM est globalement plus chère qu’en métropole, surtout en ce qui concerne l’alimentaire en supermarché (fromage, saucisson…). Les produits sont essentiellement importés. mais les marchés ont des produits locaux plus accessibles.

No Comments

Add your comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.