Docndoc

Pourquoi devenir maître de stage des universités (MSU) ?

Temps de lecture : 4 minutes
Le praticien maitre de stage accueille dans son cabinet un étudiant de 2e cycle ou de 3e cycle dans le cadre des stages obligatoires qu’il doit effectuer pendant ses études de médecine.

Quels avantages pour le médecin installé et l’étudiant en médecine ?

Coté rémunération, le médecin installé perçoit des honoraires pédagogiques, qui vont généralement jusqu’à 600 euros par mois. Le médecin percevra également les honoraires générés par les consultations en supervision indirecte assurées par les internes en son absence.

L’intérêt pour un médecin de devenir maitre de stage, outre partager ses connaissances et son savoir-faire et échanger avec la nouvelle génération de médecins pour repenser ses acquis, est aussi de se constituer un réseau de jeunes médecins dans une perspective de remplacements ou de succession.

Pour les étudiants en médecine, cette formation professionnalisante, dans un cadre différent de leurs habitudes, est très enrichissante. C’est en observant un médecin libéral dans son élément, en interaction avec ses patients, les différentes pathologies rencontrées et en se nourrissant de ses conseils que les étudiants se feront une idée véritable du quotidien d’un médecin installé.

Le titre de maitre de stage des universités (MSU) peut également figurer sur la plaque professionnelle, et sur les ordonnances des médecins installés agréés.
Si l’envie vous dit de devenir médecin-maitre de stage, on vous explique les modalités et obligations de ce statut.
Le conseil de Docndoc : N’oubliez pas de mentionner auprès de vos patients la présence d’un étudiant à vos côtés pendant les consultations, par le biais d’une affiche dans la salle d’attente ou via la prise de rendez vous effectuée par votre secrétaire (affiche type)

La formation pour être praticien-maître de stage

Afin de pouvoir être maitre de stage et accueillir un interne dans son cabinet, le médecin doit suivre une formation initiale pour se former à la pédagogie (2 jours), suffisante et nécessaire à l’exercice des fonctions de maître de stage, validée par le collège local des généralistes enseignants (CNGE) et le département de médecine générale (DMG).

En général, ce cursus s’inscrit dans le cadre du DPC pour les médecins. Le médecin généraliste doit aussi participer régulièrement à la formation médicale dans le cadre de la FMC et/ou du DPC, en assistant à des séminaires de formation.

Si vous exercez une activité libérale, nous vous conseillons de déclarer à votre assurance RCP que vous avez désormais une qualité de MSU.

L’agrément pour être maitre de stage

Les conditions pour pouvoir prétendre à la qualité de maitre de stage sont les suivantes :
  • vous devez exercer en libéral en tant que généraliste depuis minimum trois ans pour pouvoir encadrer un interne
  • pour accueillir un étudiant de 2e cycle, vous devez exercer en libéral depuis au moins un an
Vous devez adresser une demande au département de médecine générale. Ce dossier doit comporter votre CV, une lettre de motivation et toutes les pièces pouvant justifier vos aptitudes et vos critères de qualification.

Vous devez réaliser la formation pédagogique spécifique initiale à l’accueil de l’interne de 2 jours, mentionnée dans le paragraphe ci dessus.

La dernière étape, l’agrément, sera obtenu auprès du DG-ARS, et devra être renouvelé tous les 5 ans. C’est la commission de subdivision qui formule les avis du DG de l’ARS.

Cet agrément peut être au titre d’une spécialité, ou d’une discipline.

Une fois que vous avez reçu votre agrément, vous devrez signer la charte du maitre de stage.

Un exemple de charte des maitres de stage

Les obligations inhérentes au maitre de stage

Pour résumer, en tant que maitre de stage, vous avez plusieurs obligations ; envers l’étudiant, mais également concernant vos locaux ou votre patientièle.

Si vous accueillez un interne, vous effectuerez certains examens en binôme, de l’entretien jusqu’à la rédaction de l’ordonnance.

Seul le SASPAS (stage ambulatoire de soins primaires en autonomie supervisée) autorise l’interne à consulter en l’absence du maitre de stage. Seulement, un temps d’échange sur les dossiers traités par l’interne stagiaire doit obligatoirement être programmé.
1⃣ Vos locaux doivent être adaptés à l’enseignement (matériel, informatisation, accès internet, organisation et gestion, etc)

2⃣ Le maître de stage doit être présent dans la structure en même temps que l’interne, et être joignable rapidement

3⃣ Vous devez faire un bilan avec l’interne ; soit après chaque consultation, soit en fin de journée

4⃣ Vous devez inciter l’interne à participer à des séminaires d’aptitudes, d’entretien des connaissances, d’évaluation ou de recherche
Pour accueillir un interne dans le cadre d’un stage, vous devez effectuer (environ) entre 2500 et 7000 actes par an. Ce nombre minimum et maximum recommandé permettra à l’interne de découvrir les différents champs de la médecine générale, sans être trop important pour ne pas nuire à votre disponibilité à l’égard de votre interne.
5⃣ Vous devez accepter une auto-évaluation régulière

6⃣ Vous devez être présent au minimum à 2 rencontres pédagogiques durant la durée de votre agrément

7⃣ Vous devez posséder une aptitude à vous documenter et entretenir une documentation et des supports pédagogiques accessibles et mis à jour
Le conseil de Docndoc : n’oubliez pas de mentionner que vous êtes maitre de stage sur votre profil Docndoc ! Cela permettra aux internes en recherche d’un stage, et non d’un remplacement, de vous choisir en priorité.

No Comments

Add your comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.