Docndoc

Médecins, pourquoi devez-vous préparer votre retraite dès maintenant ?

Temps de lecture : 2 minutes
La retraite, ce n’est pas que pour les médecins de plus de 60 ans !

Bien souvent, on a tendance à ne pas se préoccuper de sa retraite lorsqu’on est en activité, d’autant plus lorsqu’on gagne bien sa vie.

Cependant, la retraite, ça se prépare le plus tôt possible, et même dès votre installation en libéral ! Pourquoi ? Car avec les bons investissements, vous pourrez mieux vivre à la retraite, en payant moins d’impôts pendant votre vie active.

De plus, plus tôt vous commencerez à épargner, moins vous devrez mettre de côté chaque mois.

Quand un médecin peut-il prendre sa retraite ?

Les conditions pour percevoir une pension de retraite complète sont les mêmes que pour le régime général :
  • l’âge légal est entre 60 et 62 ans selon l’année de naissance
  • l’âge du taux plein sans condition de durée de cotisation entre 65 et 67 ans
  • la durée de cotisation pour prétendre à un taux plein avant ce dernier âge est entre 160 et 172 trimestres suivant la date de naissance
Avec la réforme des retraites 2010, l’âge légal de départ en retraite est progressivement relevé depuis le 1er juillet 2011, en fonction de l’année de votre naissance.

Actuellement, l’âge légal de la retraite est fixé à 62 ans pour les assurés nés à partir de 1955.
Vous n’avez pas l’obligation de prendre votre retraite à l’âge légal de départ à la retraite. Si vous n’avez pas tous vos trimestres de retraite, vous pouvez tout de même prendre votre retraite à compter de l’âge légal mais elle sera minorée.

Vous pouvez aussi attendre l’âge du taux plein automatique afin d’obtenir votre retraite sans minoration, quelle que soit la durée d’assurance.

Payer moins en activité, pour gagner plus à la retraite

Mettre en place les bons éléments durant votre vie active de praticien libéral vous permettra de sécuriser votre activité (actuelle ou future) en cas de pépin, tout en bénéficiant de nombreux avantages pendant et après votre exercice.

Concrètement, plus tôt vous vous y prendrez pour investir, moins vous payerez pendant votre exercice, et plus vous gagnerez à la retraite.
Quelles sont les possibilités qui s’offrent à vous ?

  • Investir dans l’immobilier : vous constituer un patrimoine grâce à l’investissement locatif permet de faire baisser vos impôts pendant votre activité, tout en vous assurant des revenus complémentaires
  • Souscrire à un contrat d’assurance vie : il existe les contrats en euros, les contrats en unités de compte…
  • Souscrire à un contrat Madelin : les versements sont effectués pendantque vous êtes encore en activité. À la retraite, le capital accumulé pendant votre carrière se transformera en rente viagère.
  • Placer de l’argent sur un livret d’épargne, solution intéressante en cette période de taux d’intérêt bas : l’occasion de faire un placement de précaution
  • Opter pour un plan d’épargne retraite. Il en existe plusieurs sortes, avec plusieurs garanties. En général, on cotise pendant sa vie active pour récupérer son capital pendant sa retraite.
Anticiper votre retraite vous permettra aussi d’assurer la pérennité de votre activité, en cas de mauvaise surprise, de maladie ou de déclin d’activité.
Pour avoir toutes les informations sur les différentes options, rendez-vous sur notre article dédié !
Retrouvez toutes ces informations, et bien plus, dans notre guide dédié à la retraite des médecins.

No Comments

Add your comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.